AnyLogic simule le développement futur de la Russie

Le superordinateur de l’Université d’Etat de Moscou, Lomonosov, a prédit le développement économique et social de la Russie pour les 50 prochaines années. L’objectif du projet était d’acquérir l’expérience de construire de telles simulations économiques et sociales en Russie. L’équipe du projet était composée de deux spécialistes de l’Institut Central d’Economie et Mathématiques (CEMI) et de trois spécialistes de l’Université d’Etat de Moscou.

Le modèle incluait des facteurs comme l’évolution de la population dans des régions particulières ou dans l’ensemble du pays, les dynamiques du PNB, le montant des investissements dans l’industrie etc.

200 processeurs de superordinateurs ont été utilisés dans l’évaluation. Le processus dans son ensemble n’a pris qu’1,5 minutes. Le modèle a également été essayé sur 1000 processeurs, et ensuite cela n’a pris que 16 secondes. En plus du Lomonosov, l’évaluation a également été menée sur des superordinateurs MVS-100K (Ce Centre commun de Superordinateurs d’Académie des Sciences de Russie et Chebishev Institut (MSU). Des ordinateurs habituels sont incapables de calculer de pareils modèles (la productivité maximale de Lomonosov après sa modernisation est de 510 TFLOPS).

La modélisation a montré qu’en 50 ans, la population des territoires du Nord sera presque complètement dissoute et les populations de Sibérie et d’extrême Orient vont significativement décroître. Les régions du Sud sont censées connaître une croissance de leur population. D’après le modèle, le PNB est censé augmenter. Cependant les spécialistes qui ont pris part au projet nous mettent en garde de ne pas prendre ces résultats comme des prévisions inévitables étant donné que le modèle n’a pas pris en compte des événements influents comme la guerre ou d’énormes épidémies.

Lomonosov supercomputer.jpg

Le modèle du développement économique et social de la Russie a été développé grâce au logiciel de simulation AnyLogic utilisant une technologie de modélisation basée sur agent. Pour créer ce modèle, des spécialistes de CEMI ont utilisé environ 100 millions d’agents. Les données utilisées pour la simulation ont été prises de l’Agence Fédérale des Statistiques d’Etat et du Centre de contrôle de la situation économique et de la santé de la population en Russe.

Obtenir les résultats finaux n’était selon les scientifiques pas le seul objectif. Ils voulaient aussi obtenir l’expérience d’utiliser la conversion de modèles et les transférer de PC traditionnels à des superordinateurs parce que la Russie manque de ce type d’expérience. Une des principales difficultés était de mettre en parallèle les calculas du modèle basé sur l’approche multi-agents. Une autre complication était le problème technique impliquant le transfert de modèles à des codes de programme à des superordinateurs. Celles-ci étaient les tâches des spécialistes du MSU.

Les modèles sociaux et économiques à grande échelle étaient également créés par des utilisateurs d’AnyLogic aux USA, en Allemagne ou encore en Suède. Par exemple, RTI International, un institut de recherche aux USA, a utilisé ce logiciel pour simuler la prolifération du virus du Sida par les drogués. Le United States Census Bureau a également travaillé avec AnyLogic en utilisant le modélisation System Dynamics pour la population hispanique en Californie.

More Case Studies

  • Utilisation de données réelles et de la modélisation multi-méthodes pour lutter contre l’insécurité alimentaire
    Le fait de savoir si les foyers obtiennent assez de nourriture, de savoir comment celle-ci est distribuée au sein du foyer et si ces aliments satisfont les besoins nutritionnels de tous les membres de la famille constituent des préoccupations permanentes dans les pays en voie de développement. Une Agence civile internationale a fait appel à un grand cabinet de consulting pour analyser l’insécurité alimentaire dans les pays en voie de développement et élaborer un système permettant à une économie de se préparer en vue de l’insécurité alimentaire et de l’enrayer.
  • An Agent-Based Explanation for SPMI Living Situation Changes
    Over the past 60 years, the number of Severely and Persistently Mentally Ill (SPMI) patients in the US living in the community increased. Yet a growing minority of people with severe illness are worse off because they are homeless or incarcerated. In this case study, IBM Global Research and Otsuka Pharmaceuticals used an agent-based approach to model these remarkable swings.
  • Prévision de la demande en Ressources Humaines de l’économie russe
    IBS Group, le premier développeur de logiciels en Europe centrale et en Europe de l’est, a été pressenti par le Ministère russe de l’Enseignement et de la recherche scientifique pour conduire le projet « Développement d’un système d’analyse pour la prévision de la demande en compétences professionnelles dans l’économie russe ». L’objectif du projet était de créer un système d’analyse pouvant aider le Ministère à planifier le financement de l’enseignement supérieur par le budget fédéral.