Simulation des flux de passagers à l’Aéroport de Francfort


En tant que société d’exploitation de plusieurs aéroports internationaux majeurs, Fraport AG est un des “Acteurs principaux” de l’industrie des aéroports. Avec plus de 140 000 passagers par jours et plus de 80 avions en mouvement par heure, l’aéroport de Francfort – une plateforme aéroportuaire d’importance mondiale- fait la base principale pour des applications de Fraport AG.

fraport_airport.jpg
L'aéroport de Francfort (Source: Fraport AG)

Entre 1980 et 2010, le volume annuel de passagers à Francfort a triplé de 17 millions à 53 millions. Au cours de son histoire de 75 ans, l’aéroport a été confronté à une grande variété de projets de construction qui visaient a constamment adapter l’aéroport à la demande croissante. Ceci a conduit à une structure très complexe.


Comme des mesures structurelles supplémentaires étaient limitées, le Fraport AG a décidé en 2008 de développer la système de la gestion des flux de passagers de manière a accroître la capacité d’accueil et d’utilisation et la satisfaction des clients, en réduisant les temps d’attente.


Par une gestion active du terminal, le flux de passagers à l’intérieur du bâtiment est contrôlé par un système dynamique de Guidage des Passagers. La gestion du terminal en lui-même est basée sur la mesure du trafic actuel des passagers et prévu.

passenger_flow_management.jpg
Système de Gestion des flux de passagers (Source: Fraport AG)

Video of the model (Source: Fraport AG)

Le cœur de la prévision tu trafic est un modèle de simulation développé par acp-IT AG pour le compte de Fraport AG. Il est basé sur acp-IT InFrame Synapse Simulation Suite et l’outil de simulation AnyLogic.


En plus de la justesse suffisante des simulations, le but était d’atteindre une performance excellente dans la mesure où les prévisions des flux de passagers pour plusieurs heures doivent être calculées en seulement quelques minutes. Néanmoins, toutes les caractéristiques essentielles qui affectent les flux de passagers ont été prises en compte. Cela veut dire qu’en plus de 26 points de contrôle de sécurité, 8 points de contrôle de carte d’embarquement, 15 points de contrôle des frontières, 90 escaliers et ascenseurs, 266 portes, 1 tunnel et 3 stations SkyLine, il a fallu prendre en compte les passagers eux-mêmes. Pour les représenter, un modèle mathématique simple, un modèle de trajectoire et un modèle de « social force », qui implique l’interaction entre individus ont été implémentés et comparés en terme de précision et de performance.


Le modèle de trajectoire tout comme le modèle « social force » exigeaient de la précision. Néanmoins la vitesse de simulation du modèle de trajectoire était que deux fois plus important. Puisqu’il fallait 5 minutes pour réaliser la simulation, les objectifs de performance ont été atteints.


Depuis l’été de cette année, la gestion des terminaux de l’aéroport AG utilise avec succès le modèle de simulation développé pour optimiser les flux de passagers. La simulation est faite à peu près 300 fois par jour et environ 15 GB de données sont générés. Avec l’aide de la gestion des flux de passagers, il a été possible de maîtriser le mois d’août 2011, avec 5,5 millions de passagers il a été le mois le plus prospère dans l’histoire de l’aéroport, sans aucun problème.

simulation_start_screen.jpg
Ecran de lancement du modèle (Source: Fraport AG)

passenger_flow_representation.jpg
Représentation de flux de passagers (Source: Fraport AG)