Traitement de tous les besoins en soins des patients sous dialyse

Traitement de tous les besoins en soins des patients sous dialyse

PROBLÈME:

Le comté de Stockholm (Suède), comme chaque pays ou région, doit faire face à la prise en charge continue des besoins en soins de santé de divers groupes de patients. Chaque groupe peut être considéré comme une sous-population, avec ses propres caractéristiques distinctives et défis. Le projet de simulation étudiait essentiellement les patients sous dialyse qui doivent se rendre dans des installations de soins de manière fréquente.

A l’origine, lorsque le modèle de simulation a été créé, l’objectif majeur était de mieux comprendre les conséquences d’une disposition en plusieurs centres de soins décentralisés, par rapport à une centralisation plus compacte. La plupart des modèles sont améliorés et redéveloppés pour intégrer de nouvelles idées et besoins. Ainsi le modèle actuel cherchait le moyen de prendre en charge différents patients de différentes manières (certains étaient soignés à domicile, certains avaient besoin d’assistance et d’autres non).

Solution:

Ce problème a été appréhendé sous forme d’un problème macro et a donné de meilleurs résultats à l’aide d’une approche de modélisation multi-méthodes. Par exemple, la modélisation basée sur des agents a été utilisée pour modéliser l’environnement (le comté) et les patients, tandis que la modélisation par les événements discrets a servi à modéliser les agents soignants et les processus de soins simples. La visualisation a joué un rôle vital pour soutenir la compréhension du problème.

Dans ce cas, un certain nombre de conclusions ont pu être tirées avant même d’exploiter le modèle à l’aide des animations et visualisations. Une fois donné le scénario décrit dans les données saisies (fournies grâce à des feuilles Excel et les modifications étaient pilotées à l’aide de diverses commandes interactives de l’interface du modèle), le « centre de gravité » s’affichait – aussi bien du point de vue du besoin (patient) que de la capacité (personnel soignant). Si ces centres étaient proches les uns des autres, la situation était saine d’un point de vue statique. La simulation aidait ensuite les modélisateurs si c’était également le cas du point de vue dynamique, dans le temps.

RÉSULTATS:

Dans la plupart des situations de modélisation, et particulièrement dans les soins de santé, la valeur ajoutée par les modèles de données réside dans une combinaison d’indicateurs de conséquences (chiffres), et une compréhension plus générale du problème – qui est d’un type plus qualitatif. Dans ce cas, des exemples d’indicateurs étaient la production de soins (et la connaissance du niveau suffisant), les distances de trajets pour les patients et l’utilisation des ressources, qui ont permis de mieux comprendre si la capacité était acceptable.

Animation de la simulation des soins de santé sur la carte

Animation du modèle sur la carte

Les résultats qualitatifs ont permis aux modélisateurs:

Les aspects qualitatifs sont habituellement bien plus pertinents que les aspects quantitatifs (en favorisant un meilleur processus de prise de décision), même si les résultats quantitatifs sont de meilleure qualité que ce que l’on obtiendrait par d’autres moyens.

Ce modèle est actuellement utilisé comme outil d’aide à la décision par les spécialistes qui analysent les défis du centre de dialyse du Comté de Stockholm.

Études de cas similaires

Plus d’études de cas