Optimisation de la planification et des effectifs pour l'entretien des avions militaires

Optimisation de la planification et des effectifs pour l'entretien des avions militaires

Problème

Calendrier de maintenance des avions militaires

Le Corps of Royal Electrical and Mechanical Engineers (REME) entretient tout l'équipement électrique au sein de l'armée britannique. Les ingénieurs de REME sont chargés de l'entretien, de la récupération, de la réparation et de la fabrication de l'équipement de combat pour le maintenir en ordre de combat sur les champs de bataille et dans les bases militaires, tant au pays qu'à l'étranger.

Entre autres tâches, les ingénieurs sont chargés de l’entretien de l'hélicoptère d'attaque Apache, l'un des hélicoptères de combat multifonctions les plus avancés au monde. Cet avion est très exigeant en maintenance : il faut environ 35 heures de maintenance pour couvrir une heure de vol. C'est l'une des raisons pour lesquelles la direction de REME a considéré que son unité était en sous-effectif et a affirmé qu'elle devait agrandir le service de mécaniciens. Cependant, leurs superviseurs du Corps d'armée de l'air avaient l'impression que le REME possède trop de ressources, car en moyenne, ils avaient suffisamment de personnel pour gérer cette charge de travail.

L'absence d'accord entre ces deux organisations militaires a clairement indiqué que pour résoudre le problème de planification de la main-d'œuvre de REME, la direction devait examiner plus en profondeur les données pour prendre des décisions fondées d’avantage sur des données probantes. Ils ont chargé la société dseConsulting de créer un outil robuste pour améliorer la stratégie concernant les effectifs qui les aiderait à optimiser la planification et la gestion, puis à accroître la disponibilité des hélicoptères. Pour ces raisons, les consultants ont utilisé le logiciel de simulation et d'optimisation de la maintenance AnyLogic. Les consultants ont visé:

Solution

Les consultants ont construit un modèle de simulation pour l'analyse et l'optimisation des processus de maintenance pendant le cycle de déploiement. Le modèle comprenait trois domaines de comportement complexe se trouvant dans le système de la vie réelle:

Grâce à l'approche de simulation multiméthode d’AnyLogic, les consultants ont pu modéliser les processus de cycle de déploiement et gérer leur complexité sans aucune simplification. Entre autres approches, la simulation basée sur le comportement des agents a permis aux modélisateurs de refléter en détail le comportement des ingénieurs aéronautiques, y compris leur expérience et le niveau d'épuisement professionnel, afin de démontrer des statistiques plus robustes.

Modèle d'optimisation de maintenance construit avec AnyLogic

Dans le modèle de simulation, les statistiques suivantes ont été recueillies:

En analysant les résultats du modèle d'optimisation de la maintenance, les consultants ont conclu que l'aspect du facteur humain a joué un rôle important dans les activités du cycle de déploiement. Par exemple, si un ingénieur était fatigué et inefficace, le travail prendrait plus de temps et affecterait tous les processus connexes. Toutefois, si de nouveaux employés étaient recrutés, le niveau d'efficacité diminuerait également parce que les nouvelles recrues ont tendance à être moins expérimentées. Par conséquent, la direction du REME a dû trouver l'équilibre entre le fait de confier davantage de travail au personnel expérimenté, ce qui causait des burn-out, et d'embaucher des contractuels moins expérimentés.

Le modèle de simulation a fourni des informations significatives pour la gestion:

Résultat

À la suite du projet de modélisation et d’optimisation de la maintenance, les consultants ont offert au client un outil d'aide à la décision qui pourrait être utilisé pour planifier les politiques des effectifs et améliorer la coordination et la gestion du personnel.

À ce stade du projet, la simulation indique qu'avec une planification plus intelligente, il y a un potentiel d'amélioration de la disponibilité de la flotte d'avions de 20 % à moindre coût, en plus des objectifs premiers de l'organisation.

Il est estimé que la deuxième phase du projet pourrait permettre à REME d'économiser environ 2,7 millions de dollars en frais de personnel.

Études de cas similaires

Plus d’études de cas